Présentation

Hors de nous est un espace d’essais et de création théâtrale. Nous avons décidé de nous affranchir des contraintes de production et de diffusion et de consacrer une année à cette réflexion sur et autour du plateau.

IMG_1609La question est celle de la communauté dans la société et au théâtre. Qu’est-ce qu’une communauté de nos jours ? Qu’est-ce qu’un groupe sur scène ? Qu’est-ce qu’un chœur ? Comment écrire pour un chœur et le mettre en scène ?

Rassemblant des professionnels du théâtre (comédiens, metteurs en scène, techniciens), nous voulons confronter notre questionnement à d’autres domaines en invitant des intervenants (philosophe, psychiatre, physicien…) et surtout en ouvrant nos séances à toute personne intéressée.

Ainsi le public est-il le bienvenu pour tout ou partie de nos séances. Il pourra prendre la parole lors de « la horde », les discussions de fin de journée.

Vous pouvez nous écrire pour toute question ou pour assister à Hors de nous à association.iphigenie@gmail.com

Publicités
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Programme de la séance de Mai

Samedi 9 Mai


Matin20110513_0132

Vincent Chabenat, Fanny Bloc, Alexandre Cattez, Estelle Baudou

Nous avons assisté à un entrainement de kendo (art martial japonais) au dojo du Budo XI


Après-Midi

Les mêmes

– Exercice à partir des « codes » du kendo identifiés par Vincent et Alexandre. Intervention de Fanny pour rectifier

– Proposition d’un croquis théâtral du dojo

– Travail à partir de la dramaturgie des katas de kendo : corporel puis verbal

– Mise en parallèle des katas et de l’agôn dans la tragédie grecque. Lecture d’agôn issus d’Antigone de Sophocle (Antigone/Ismène, Antigone/Créon), de Philoctète de Sophocle (Ulysse/Néoptolème) et de Médée d’Euripide (Médée/Jason). Utilisation au plateau.

– Horde


Dimanche 10 Mai


Matin

Choeur B (Louise Buléon-Kayser, Annaig Briand, Vincent Chabenat, José Da Silva, Cécile Dudouyt, Hélène Noël, Maxime PeyronChoeur A (Agathe De Wispelaere,  Alexandre Cattez, Fanny Bloc), Estelle Baudou

– Echauffement

2015-05-10 10.30.02  2015-05-10 10.33.01

– Exercice à partir de photos de « troupe » apportées par chacun : description et interprétation de chaque photo
16511_20  CAM00585 il_silenzio2  1280px-Navy_SEALs_in_Afghanistan_prior_to_Red_WingStormtrooper_Corps

– Lecture du texte de Coriolan de Shakespeare (I, 1). Adaptation du texte pour les troupes imaginées dans l’exercice précédent. Insertion d’un personnage dissident.

2015-05-10 11.04.01 2015-05-10 12.47.44


Après-Midi

Les mêmes

– Proposition à partir du texte de Mauser de Müller : à quoi ressemble ce choeur dans cinq situations ?

– Travail de lecture à l’unisson du texte de Mauser : recherche d’une rythmique et d’une poétique commune

– Horde

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Programme de la séance de Mars

Samedi 28 Mars


Matin

Choeur A (Agathe De Wispelaere, Alexandre Cattez, Alexandra D’Hérouville, Fanny Bloc), Estelle Baudou, Youssef Karouach, Clémentine Pradier

URBA 28 03 2015

Dessin de D. Leconte

-Accueil de Youssef Karouach, urbaniste, dans le cadre d’un exercice d’observation de la ville à travers différents prismes (matière, couleur, mouvement…) Puis passage au plateau en improvisation à partir de cette matière.

-Travail autour d’un cas urbain à Grenoble : une passerelle reliant une école d’architecture avec un centre commercial et des transports en commun.


Après-midi

URBA 28 03

Dessin de D. Leconte

Les mêmes, public

-Croquis scénique des déplacements de chacun durant la pause déjeuner

-Improvisation autour de la problématique des déplacements du spectateur à travers la ville pour se rendre au théâtre (cas de Tarbes)

-Forme scénique en réponse à la question : quel lieu idéal pour le théâtre dans la ville ?

-Horde


Dimanche 29 : travail en extérieur


Matin

Choeur B (Kévin Amorin, Louise Buléon-Kayser, Annaig Briand, José Da Silva, Hélène Noël, Maxime PeyronChoeur A (Agathe De Wispelaere, Alexandra D’Hérouville, Alexandre Cattez, Fanny Bloc), Estelle Baudou, Clémentine Pradier

-De La Chapelle à l’Hôpital Lariboisière : téléphone gestuel, transmission d’une information à distance

-Croisement rue Ambroise Paré et rue Saint-Vincent de Paul : travail sur les flux humains ( collectifs, individuels, mêlé aux passants, à contre courant, etc..)

-Parvis de l’Eglise Saint-Vincent de Paul : tentatives d’entrées et de sorties sur les marches ; improvisation de scènes d’intérieur (hall de théâtre et fête privée) ; utilisation insolite de l’espace

-De Saint-Vincent de Paul à rue Guy Patin : téléphone gestuel à nouveau


Après-midi

Les mêmes

-Rue Affre : visites guidées fictives de l’espace urbain

-Ponts de la rue Jean-Fançois Lépine et de la rue Jessaint : dispositif expérimental où le public se tient sur un des ponts, et où les comédiens improvisent sur l’autre. L’ambiance sonore est relayée par un téléphone.

-Horde


Lundi 30 Mars


Choeur A (Agathe De Wispelaere, Alexandra D’Hérouville, Fanny Bloc), Estelle Baudouromulus et remus

-Recherche autour du texte, « Les deux hommes se font face » d’E. Baudou : croquis scénique individuel ; mise en espace à partir d’une idée de corps commun ; mise en jeu du point de vue des ouvriers

-Horde

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Station éphémère – Mardi 24 mars

La station éphémère revient ! Hors de nous intervient dans un séminaire universitaire.

Séminaire des doctorants du HAR – séance thématique

COMMUNAUTÉ ET REPRÉSENTATION

24 Mars 2015 – 17h-20h

INHA (2 rue Vivienne, 75002 Paris) – salle Walter Benjamin – ouvert à tous

P1270761            Le rapport problématique qu’entretiennent l’art et la communauté est au moins double : comment la communauté se représente-t-elle par le médium de l’art ? comment les artistes représentent-ils les communautés ? Nous nous proposons d’enquêter sur la réception d’exemples précis tout en approfondissant la définition générale des termes communauté et représentation.

Nous avons choisi de donner la parole à des doctorants et jeunes chercheurs pluridisciplinaires pour étudier ce phénomène sans limite temporelle ou spatiale. La séance débordera du cadre classique en accueillant une compagnie de théâtre pour une expérience immédiate et active de la représentation de la communauté.


Programme :

Session 1 : 17h-18h – Identités culturelles, identités nationales

Négociations ethnoesthétiques chez les artistes inuit contemporains – Florence Duchemin-Pelletier, docteur en histoire de l’art

Cette intervention développera l’idée d’une double intentionnalité dans les œuvres inuit contemporaines et de dispositifs esthétiques s’adressant à deux publics différents (local et extérieur). On abordera enfin les questions se posant autour de la représentation de soi dans un contexte d’autonomie politique (territoire autonome du Nunavut).

La représentation de la communauté dans la tragédie postrévolutionnaire – Clare Siviter, doctorante en French Studies à l’Université de Warwick, Royaume Uni

L’intervention ici proposée traite de la reconstruction de la « nation » française au début du dix-neuvième siècle à travers la diffusion de la tragédie (représentation et littérature) et de ses enjeux mémoriels dans la refondation de la société bouleversée par la Révolution.


Session 2 : 18h-19h – Histoire et histoires

Communautés théâtrales et « vogue du plein air » au début du 20e siècle : ambiguïtés idéologiques – Géraldine Prévôt, doctorante en études théâtrales à l’université de Paris Ouest Nanterre

Cette communication propose de s’interroger sur l’évolution des références politiques dans la « vogue du plein air » du théâtre pendant les trois premières décennies du XXe siècle alors que les notions de nation, peuple et foule acquièrent de nouvelles significations.

Performances réfugiées – Nathalie Cau, doctorante en études théâtrales à l’université de Paris Ouest Nanterre

Cette communication propose de mettre en question la nature et la fonction des performances (danses, conférences, soirées théâtrales ou musicales) organisées par les DPs (displaced persons) au sein des assembly centers mis en place par les Alliés occidentaux entre 1945 et 1957 en Allemagne de l’Ouest, un territoire qu’ils contrôlent désormais.


Session 3 : 19h-20h – Hors de nous

Station éphémère de la compagnie Iphigénie dans le cadre de son projet Hors de nous.

Interprétation : Fanny Bloc, Louise Buléon-Kayser, Cécile Dudouyt, Hélène Noël, Maxime Peyron. Mise en scène : Estelle Baudou

Il ne s’agit ni d’un spectacle ni d’un extrait de spectacle mais d’une expérience éphémère proposée et créée uniquement à l’occasion du séminaire dans le but de confronter à l’immédiateté de la représentation théâtrale la question de la communauté. 

P1270828Hors de nous est un espace d’essais et de création théâtrale qui a vocation à s’interroger sur la représentation du groupe au théâtre. Il réunit des comédiens, scénographes, éclairagistes, metteurs en scène, dramaturges pour une séance de trois jours par mois.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Programme de la séance de Février


Vendredi 27 février


Matin

Choeur A (Agathe De Wispelaere, Alexandre Cattez, Alexandra D’Hérouville, Fanny Bloc), Estelle Baudou

-Expérience à partir des différentes expressions apparentées au mot « système » (système scolaire, digestif, politique,…) On fait se rencontrer sur le plateau deux Brechtsystèmes tirés au sort par deux couples de comédiens. L’exercice permet à chaque couple de tenter de former un système et dans un deuxième temps d’interagir avec le système qu’il rencontre sur le plateau. Puis, nous poussons l’expérience en faisant se rencontrer un système de trois comédiens face à un individu.

-Lecture chorale d’un extrait de La vie de Galilée de B. Brecht, (le monologe de Madame Sarti)

-Travail scénique sur les systèmes mis en jeu dans le texte de Brecht, puis mise en espace du texte à partir de ces différentes propositions


Après-midi

Les mêmes

kafka-Lecture d’un extrait du Procès de Kafka (l’arrestation) puis improvisation autour du texte

-Travail individuel autour d’un autre extrait du Procès de Kafka, (le récit de l’interrogatoire de Joseph K. à Mlle  Bürstner), le travail consiste pour chacun à inclure les autres dans sa proposition scénique

-Improvisation d’une fresque de chaque étape du texte de Kafka :  l’arrestation, l’interrogatoire, le procès et l’exécution.

-Horde


Samedi 28 février


DL1Choeur A (Agathe De Wispelaere, Alexandre Cattez, Alexandra D’Hérouville, Fanny Bloc), Estelle Baudou, Clara Feteanu, Public

-Accueil de Clara Feteanu,  interne en psychiatrie et introduction à la thérapie familiale systémique

-Improvisation sur l’entrée chez le thérapeute, individuelle puis collective

-Improvisation sur une thérapie familiale : trois personnes face à un thérapeute, puis quatre personnes face au public tenant la place du thérapeute Myr3

-Improvisation du parcours d’une famille de la salle d’attente au cabinet (le public tenant à nouveau la place du thérapeute)

-Propositions scéniques à partir de schémas issus du livre de Mony Elkaïm, Si tu m’aimes, ne n’aime pas

-Mise en espace d’une fresque sociale autour des « niches psychanalytiques » des XIXe et XXe siècles (de l’hystérie à la dépression)

-Horde

Myr6 IMG_6872


Dimanche 1er mars


Matin

Choeur B (Kévin Amorin, Louise Buléon-Kayser, Annaig Briand, Vincent Chabenat, José Da Silva, Cécile Dudouyt,  Hélène Noël, Maxime PeyronChoeur A (Agathe De Wispelaere, Alexandra D’Hérouville, Alexandre Cattez, Fanny Bloc), Estelle Baudou

-Echauffement (timelapse) et mise en place d’un exercice ultérieur pour lequel chacun doit prendre une photo du groupe à l’insu des autres

Dim-MP    Dim-KADim-ADH

-Proposition scénique d’un premier groupe à partir du système solaire et de l’autre groupe à partir du système géocentrique de Ptolémée

-Travail autour des photos prises par chacun. Dans un premier temps, seul ou en groupe, on attribue à chaque photo, un adjectif comme pour la donner à voir aux autres. Dans un second temps, deux groupes sont formés et proposent chacun une forme scénique à partir de leurs photos.


Après-midi

Les mêmes

-Travail à partir d’un extrait du film Lettre de Sibérie de Chris Marker. Multitude des commentaires sur des représentations scéniques de systèmes.

IMG_1635 IMG_1638

-Exercice « je pense que » : à partir de l’exercice « Tokyo » , chaque déplacement sur le plateau est commenté par quelqu’un hors plateau qui commence toujours par dire « je pense qu’il ou elle … ». Nous poussons l’exercice en continuant les commentaires sans dire « je pense que… »

IMG_0656 IMG_0654

-Horde

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Programme de la séance de janvier


Samedi 31 janvier


Matin :

Choeur A (Agathe Dewispelaere, Alexandre Cattez, Fanny Bloc), Vincent Chabenat Estelle Baudou, Priscille et Sylvain Béguin, Isabelle Roustang, Public

anecdotes-Accueil de Isabelle Roustang, médecin en milieu carcéral

-Improvisations : sur l’entrée du médecin en prison / sur des anecdotes

 


Après-midi :

Choeur A (Agathe Dewispelaere, Alexandre Cattez, Fanny Bloc), Vincent Chabenat, José Da Silva, Estelle Baudou, Priscille et Sylvain Béguin, 

-Travail autour de textes écrits par I.Roustang : un récit de garde et son discours de départ de la prison de Réau

-Horde

-Préparation de la station éphémère


Dimanche 1er Février


Matin :

Choeur B (Annaig Briand, Hélène Noël, José Da Silva, Kévin Amorin, Cécile Dudouyt, Thylda Barès),Choeur A (Agathe Dewispelaere, Alexandre Cattez, Fanny Bloc),  Estelle Baudou, Priscille et Sylvain Béguin, Clémentine Pradier

-Echauffement et exercice du loup

-Présentation et mise en espace des documents sur le thème “le lieu de l’autre” par groupe


Après-midi :

Les mêmes

ch:prsg

Athéna et le choeur des Erinyes

-Ping-pong : choeur-coryphée//personnage

-Travail de l’entrée du choeur et du personnage autour de l’Orestie d’Eschyle

-Horde

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

« Qui suis-jeU ? » – Réaction de Vincent à la journée du 7 Décembre

escherTravailler sur les rituels du quotidien, puis sur nos définitions personnelles et collectives des notions de « horde», « hors de moi », « en moi » et enfin sur « c’est un jeu » viennent encore une fois m’interroger sur la frontière ténue entre le « je » et le « jeu » face au et à l’intérieur du « nous »… Sur ce frémissement qui soudain parcourt le corps, le trouble pouvant s’emparer de l’esprit et provoquer un « je-ne-sais-quoi » proche (parfois) du mal-être quand il se met en tension avec le nous. Un mal-être qui pousserait presque à se mettre hors-jeu et quitter le plateau, quitter la communauté des choeurs. Le dire devant la horde, ce lieu défini par la mise en cercle des deux choeurs, le mettre hors de soi pour l’ancrer en nous … Peut-être, lancé comme une bouteille à la mer, à repêcher lors des prochaines séances pour qu’il ne reste pas dans « l’angle mort » du je (j’ai trouvé cette expression sur le théâtre de Mouawad à propos d’Incendies et à propos de ses tragédies de Sophocle).
Voici un article sur le site de l’ENS de Lyon, dont je reproduis ici deux courts extraits:
« La première constante qu’il est possible de dégager concerne la définition du sujet comme sujet de parole. Le sujet en crise peine à s’énoncer, à la recherche de ce qui justement fonde sa parole. Il est à la recherche de ses conditions d’énonciation, brouillées par l’origine inconnue de sa perception du monde ».
« (…) Cette recherche du je fait rarement l’économie d’un tu ou d’un nous. Tu comme autrui et autre personnage, tu comme double ou miroir, nécessaires à l’élucidation du je. Tu comme spectateur pris à parti, bousculé, mis en demeure de chercher à élucider non seulement qui lui parle mais également ce que ça lui dit, et en quoi cela modifie sa propre perception. Nous comme reconstitution d’une communauté, qu’elle soit culturelle, ethnique, familiale voire humaine, après le déclenchement d’une catastrophe de l’ordre de l’intime, du politique ou de l’humanitaire. Nous comme assemblée théâtrale à reconstituer autour de cette volonté de rassemblement, de repositionnement d’un sujet singulier dans une collectivité ».

Bousculé par l’exposition, par la « mise en demeure » d’être élucidé ?
Je ne sais pas bien encore…

Voilà ce que j’avais envie de partager avec vous un mois après notre dernière séance…

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire